Location meublée : les charges/frais sont-ils déductibles si mon bien, n'est pas encore loué ?

Location meublée : les charges/frais sont-ils déductibles si mon bien, n'est pas encore loué ?

Vous avez réalisé un investissement immobilier en location meublée et celui-ci n’est toujours pas loué ? Vous vous demandez s’il faut attendre pour déduire vos charges ? On vous explique tout dans cet article. 

Concernant la location nue (revenus fonciers)

Les intérêts d’emprunt, travaux et autres charges sont des dépenses engagées en vue de l’acquisition ou la conservation du revenu, et sont déductibles des revenus fonciers, même si le bien n’est pas encore loué.
Il est conseillé de faire une mention manuscrite (dans la déclaration 2042) indiquant l’intention de donner l’immeuble en location. Ces charges sont déductibles l’année de leur paiement et non l’année de la mise en location.

Point de vigilance : La déduction sera remise en cause si, finalement, le bien n’est pas mis en location et ne procure pas de revenus.

Quel est le statut de la location meublée ?

La location meublée est la location d’un logement comportant tout le mobilier indispensable à la vie quotidienne du locataire.  La location meublée vous permet d’acheter un bien immobilier, de le louer meublé, et percevoir des loyers non imposés pendant plusieurs années tout en récupérant la TVA.  

Concernant la location meublée (BIC)

Les intérêts d’emprunt, frais d’assurance et les autres charges engagées dans l’intérêt de l’activité sont déductibles des revenus de la location meublée, même si le bien n’est pas encore loué. Ces charges sont déductibles l’année de leur paiement et non l’année de la mise en location.

Point de vigilance : La déduction sera remise en cause si, finalement, le bien n’est pas mis en location meublée et ne procure pas de revenus.

Cas particulier :

Les amortissements pratiqués sur l’immeuble (et donc leur déduction) commencent à compter du début de l’activité de location meublée, c’est-à-dire à compter de la mise en location. 

Les travaux constituent des immobilisations : ils ne sont pas déductibles l’année de leur paiement, mais viennent augmenter le prix d’acquisition de l’immeuble. Ils sont donc amortis. L’amortissement des travaux débute à compter de la mise en location. 

Enfin, les frais d’acquisition (frais de notaire, honoraire d’agence) sont, au choix du contribuable :  

  • soit des charges déductibles l’année de leur paiement,
  • soit des immobilisations, amortissables et donc déductibles à compter de la mise en location.
Actualités

Nos derniers articles :

SARL de famille

La SARL de famille, un outil de transmission

La constitution d’une SARL est recommandée pour faciliter la gestion et la transmission de vos biens immobiliers. La SARL de famille vous donne la possibilité d’optimiser la transmission de votre patrimoine à vos enfants tout en conservant le contrôle.